Michael Jackson - Sa carrière et ses clips

Michael Jackson - Thriller :      

 

 

                            

                                                                          Tout sur Michael Jackson, c'est ici :

 

Michael Jackson

Michael Joseph Jackson, né le 29 août 1958 à Gary (Indiana) et mort le 25 juin 2009 d'un arrêt cardiaque à Los Angeles (Californie)[2], est un auteur-compositeur-interprète, danseur-chorégraphe et homme d'affaires américain[3],[4]. Septième d'une famille de neuf enfants, il a commencé sa carrière professionnelle à l'âge de onze ans au sein des Jackson Five, puis a débuté sa carrière solo en 1971 tout en restant membre du groupe. Surnommé par la suite « The King of Pop »[5],[6] (en français « Le Roi de la pop »), il a sorti six albums studio figurant parmi les plus vendus au monde : Off the Wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1991) , HIStory (1995) et Invincible (2001)

Au début des années 1980, Michael Jackson est devenu une figure majeure de la musique pop et est l'une des plus célèbres du XXe siècle. Les courts-métrages comme Beat It, Billie Jean ou Thriller ont donné un nouvel élan aux vidéo-clips musicaux. Au cours de ses nombreux concerts et apparitions publiques en direct, il a largement popularisé de nombreux pas de danse, dont le Moonwalk, qui est devenu sa signature. Son style vocal et musical a influencé de nombreux autres artistes de Hip-hop, Pop et R'n'B.

Au cours de sa carrière, Michael Jackson a battu de nombreux records de l'industrie du disque. Le nombre total de ses ventes est estimé à 750 millions[7], ce qui le classe plus gros vendeurs d'albums de tous les temps (pour un artiste solo). Thriller, dont les estimations des ventes varient entre 65 et 118 millions (Sony annonce 118 millions d'albums vendus avant sa mort), est quant à lui l'album le plus vendu de l'histoire de la musique[8],[9]. Il a remporté plus de prix que n'importe quel autre artiste[10] et été nommé Artiste du Millénaire aux World Music Awards en 2000[11].

Michael Jackson a récolté et donné plus de 400 millions de dollars pour des œuvres caritatives, notamment grâce à sa tournée Dangerous World Tour, mais son image publique a été considérablement ternie à cause de certains aspects de sa vie privée, notamment son goût pour la chirurgie esthétique, son mode de vie excentrique et deux accusations d'abus sur mineurs, pour lesquelles il a été respectivement relaxé et acquitté. Ses deux mariages et ses trois enfants ont également été à l'origine de polémiques, mais malgré ces controverses, Michael Jackson demeure une des figures musicales majeures de son époque.

Famille, enfance et Jackson Five (1958 - 1975)

La famille Jackson compte neuf enfants dont Michael, né le 29 août 1958, le septième de la fratrie. Ses parents, Joseph Jackson et Katherine Jackson, ont eu en tout dix enfants, mais le frère jumeau de Marlon est mort quelques heures après sa naissance. Toute la famille vit dans une petite maison avec deux chambres dans la ville ouvrière de Gary, dans l'Indiana, en banlieue sud-est de Chicago. Joseph Jackson est guitariste dans un groupe R'n'B appelé The Falcons, gagne modestement sa vie en travaillant dans une aciérie, tandis que Katherine élève les enfants et travaille de temps en temps pour rapporter de l'argent au foyer[12].
Contre la volonté de son mari, elle élève ses enfants comme Témoins de Jéhovah. Michael Jackson finira par quitter ce mouvement en 1987[13].

Joseph Jackson est un père de famille très autoritaire, qui impose des règles strictes à ses enfants, comme l'interdiction de sortir de chez eux le soir lorsqu'il travaille de nuit. Dans une interview réalisée par Martin Bashir en 2003, Michael Jackson raconte qu'il les maltraitait physiquement et mentalement[14]. Il se moquait régulièrement de l'apparence physique de Michael en l'appelant « gros nez »[15]. La famille baigne cependant dans la musique dès le plus jeune âge et Joseph joue de la guitare pendant que les enfants chantent[16]. La guitare de Joseph est normalement interdite aux enfants, mais Tito, le quatrième de la famille, en joue de temps en temps lorsque son père est absent. Lorsqu'une corde est cassée, ce dernier menace ses enfants de les battre s'ils ne lui montrent pas qu'ils savent bien en jouer. C'est à ce moment-là qu'il réalise que Tito et ses frères ont un réel talent. Il offre alors sa propre guitare à Tito et une basse à Jermaine. Vite rejoints par Marlon et Michael en 1964, ils forment un groupe baptisé The Jackson Five sur proposition d'un de leurs voisins[16]. Michael en devient le chanteur principal grâce à sa voix plus mûre que son âge et à son habileté à reproduire les pas de danse de James Brown[17].

 

Les Jackson 5 ou encore Jackson Five commencent à se produire à Gary, à remporter tous les concours auxquels ils participent et à se faire une certaine réputation dans la ville. Joseph décide alors de mettre à profit leur talent et les fait se produire le week-end à Chicago, New York et Philadelphie. Les cinq garçons continuent à fréquenter l'école en semaine[18]. En 1968, Joseph annonce à sa famille qu'ils déménagent à Détroit, car Berry Gordy, alors président de la Motown, les appelle pour une audition[12]. Le groupe, officiellement présenté à la presse par leur marraine Diana Ross[19], devient un des plus populaires de l'écurie Motown, label composé principalement d'artistes noirs. La Motown répand la rumeur que c'est Diana Ross elle-même qui a découvert les Jackson Five et a décidé de les présenter au PDG de la Motown[19]. Au moment de signer le contrat, la Motown et les Jackson Five déménagent de Détroit à Los Angeles[20].

Le premier succès des Jackson Five est I Want You Back (14 décembre 1969), de l'album Diana Ross Presents The Jackson 5, qui devient numéro un au classement Billboard des singles[21]. Trois autres extraits de l'album deviendront numéro un[22],[23] : ABC en 1970 en lice pour un Grammy Award, The Love You Save et I'll Be There qui restera numéro un pendant cinq semaines[24]. C'est la première fois que les quatre premiers singles d'un groupe deviennent tous numéro un[24]. L'ascension des Jackson Five est vertigineuse et le jeune Michael devient le chouchou du public. Leur popularité commencera à décroître vers 1972, mais les Jackson Five obtiendront encore un succès avec Dancing Machine qui atteindra la deuxième place des classements[25].

Début de la carrière solo

Parallèlement à sa carrière avec les Jackson Five, Michael Jackson sort quatre albums solo. L'album Got To Be There sort en janvier 1972 sous le label Motown, alors que Michael a à peine 13 ans. La même année, avec Ben, le jeune Michael acquiert une plus grande maturité vocale, notamment dans les nombreuses ballades de cet album. La chanson-titre deviendra le premier no 1 solo de Michael Jackson en 1972[26]. La chanson étant tirée du film du même nom, ce titre lui vaudra un Golden Globe et une nomination aux Oscars[26]. Music And Me, sorti en 1973, ne rencontre pas le même succès que les trois précédents albums[25]. En 1975, Michael sort Forever, Michael.

Changement d'apparence et Bad (1986-1990)

Article détaillé : Bad.

Depuis le milieu des années 1980, la question de la modification physique de l'apparence de Michael Jackson fait la une des journaux tabloïdes et suscite l'étonnement de l'opinion publique. Après des rumeurs disant qu'il se ferait blanchir la peau artificiellement (ce qu'il a toujours démenti), il apparaîtrait qu'on ait diagnostiqué chez le chanteur, au milieu des années 1980 (même s'il n'en parlera qu'en 1993 dans une interview avec Oprah Winfrey), un vitiligo (dépigmentation de la peau) et un lupus (inflammations de la peau). Quelles que soient les raisons exactes de ce changement physique, il est néanmoins certain que dans sa jeunesse, Michael Jackson a souffert de son image physique (il en témoigne dans Living with Michael Jackson), notamment en raison de son nez (son père avec qui il était en conflit le surnommait « gros nez »), et de son acné, qu'il avait alors au visage. Ce conflit avec sa propre image associé à une exposition médiatique précoce permettrait néanmoins de comprendre les raisons qui l'auraient amené aux nombreuses opérations de chirurgie esthétique (uniquement deux interventions de rhinoplastie selon ses dires).

Concernant sa couleur de peau, il est en réalité probable que Michael Jackson ait utilisé un produit de type « Eldopaque forte », une crème à base d'hydroquinone, soit, selon certains, pour se blanchir la peau parce qu'il avait honte de ses origines (paradoxalement, Michael Jackson a toujours clamé haut et fort son appartenance à la communauté noire)[réf. nécessaire], ou alors, pour ceux qui admettent qu'il souffre de vitiligo, plutôt pour uniformiser son teint, et éliminer les taches de dépigmentation restantes. Certains hôtels dans lesquels il dormait étaient en effet obligés de jeter les draps dans lesquels il dormait tellement ils étaient enduit de crème[réf. nécessaire].

Le sociologue Yves Gautier a réalisé dans son livre, Michael Jackson, de l'autre côté du miroir, une analyse des métamorphoses du « Roi de la Pop ». Pour lui, entre autres explications, Michael aurait tour à tour tenté de ressembler à des personnes qu'il admire, comme Diana Ross ou bien encore David Bowie, autre figure androgyne de la musique pop. L'analyse poussée de l'auteur est innovante et permet de mettre en avant, quelles qu'en soient les raisons, un « cross-over », ou capacité d'un artiste à réunir les publics blanc et noir.

La tenue portée par Michael durant la période "Bad".

En 1987, Michael Jackson sort l'album Bad et part pour la première fois en tournée mondiale sans ses frères. L'année suivante, il sort un film réunissant différents clips, Moonwalker, avec notamment Joe Pesci, et une biographie intitulée Moonwalk. Moonwalker devient la vidéo musicale la plus vendue de tous les temps (il bat ainsi son propre record qui était The Making of Thriller). Pendant un certain temps, Bad a été le deuxième album le plus vendu de tous les temps avec plus de 32 millions de copies à travers le monde dont 10 aux États-Unis et 5 en Angleterre, record inégalé.

Bad est encore un énorme succès pour Jackson. Même si l'album n'atteint pas les records de ventes de Thriller, il contient néanmoins plus de « numéro 1 ». I Just Can't Stop Loving You sera enregistré en espagnol et en français sous les titres respectifs de Todo Mi Amor Eres Tu et Je ne veux pas la fin de nous.

Le clip du morceau Bad, réalisé par Martin Scorsese, est tourné dans le métro new-yorkais, dans une station désaffectée, qui sera détruite une semaine après le début du tournage (l'équipe a dû reconstituer la station dans les moindres détails).

Par ailleurs, les clips de The Way You Make Me Feel (clip relatant les gangs des rues), Man In The Mirror (appel à la paix et à l'amour, dont le clip montre les grands moments du XXe siècle et dénonce la pauvreté dans le monde), Dirty Diana (où Michael reproduit un mini-concert rock avec en guest star le guitariste Steve Stevens), Another Part Of Me (clip live du Bad Tour 88), Smooth Criminal (reprenant les moments forts du film Moonwalker), Liberian Girl puis Leave Me Alone sont une nouvelle série de succès.

Michael Jackson entre à nouveau dans l'histoire musicale en devenant le premier artiste à avoir 5 singles d'un même album classés numéro 1 aux billboards américains. Neuf singles en seront extraits.

Selon le producteur Quincy Jones, dans la réédition de cet album en 2001, la chanson titre Bad devait être un duo avec son rival de longue date le chanteur Prince, mais finalement Prince déclina la proposition.

À la différence de Thriller et d’Off The Wall, Michael Jackson est le compositeur principal de l'album puisque sur onze titres, il en compose neuf.

Musicalement, Bad a un son beaucoup plus métallique que Thriller, une rythmique plus complexe (Smooth Criminal notamment). Le son est plus brut, la voix de Michael y est plus rocailleuse, il n'y a aucun répit dans Bad, qui ne contient que 3 titres lents, I Just Can't Stop Loving You, Man In The Mirror et Liberian Girl, tous les autres titres étant rythmiques.

En 1998, Steven Hoefflin, chirurgien esthétique et médecin personnel du chanteur depuis la fin des années 1970 (et accessoirement chirurgien plastique du tout Hollywood), pratique une dernière rhinoplastie sur Michael Jackson et le met en garde contre toute intervention supplémentaire. Malgré tout, Michael Jackson en subira une nouvelle, entre autres opérations, début 2001. Le 14 novembre 2002, lors d'un procès l'opposant au producteur allemand Marcel Avram, le chanteur apparaît avec le nez recouvert d'un pansement, ce qui amènera Hoefflin, probablement soucieux de garder sa clientèle, à publier un communiqué de presse insistant bien sur le fait qu'il n'aurait plus pratiqué d'intervention sur Jackson depuis 1998

Dangerous (1991 - 1993)

Article détaillé : Dangerous.
Michael Jackson en 1990.

Le 20 mars 1991, Michael Jackson signe avec Sony un contrat de 65 millions de dollars d'une durée de quinze ans au cours desquels il doit produire six albums pour Epic, apparaître dans des films et des courts-métrages. Les revenus que ce contrat pourrait générer sont évalués entre 890 millions et un milliard de dollars[48],[49]. Le premier de ces albums, Dangerous, sort le 26 novembre 1991 et devient numéro un des classements en trois jours[50]. Le total des ventes de Dangerous atteint 7 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis et devient le 3e album le plus vendu dans la carrière de Michael Jackson en atteignant 30 millions de copies vendues derrière Bad avec 32 millions de copies vendues[51].

Pendant sa tournée mondiale Dangerous Tour, du 27 juin 1992 au 11 novembre 1993, Jackson annonce la création de son organisation caritative Heal The World (association qui sera rejointe par Heal The Kids en 2001 puis toutes les deux dissoutes la même année).

L'album Dangerous contient 14 chansons dont 9 singles qui sortiront successivement : Black or White (octobre 1991), Remember the Time (janvier 1992), In the Closet (avril 1992), Who Is It (juillet 1992), Jam (septembre 1992), Heal the World (octobre 1992), Give In To Me (février 1993), Will You Be There qui deviendra plus tard le générique de fin du film Sauvez Willy (mai 1993), et Gone Too Soon une chanson en hommage à Ryan White, un jeune garçon victime du SIDA (novembre 1993).

Les vidéos accompagnant les singles comprennent une galaxie de stars : Michael Jordan (Jam), Naomi Campbell (In The Closet), Eddie Murphy, Magic Johnson et Iman, (Remember The Time), Macaulay Culkin (Black Or White) et le guitariste slash (Black or white, Give in to me).

Accusations d'abus sexuel sur mineurs (1993)

Le 17 août 1993, Michael Jackson est accusé d'abus sexuel sur mineur par un enfant de treize ans prénommé Jordan Chandler[52]. Michael Jackson et la famille Chandler s'étaient rencontrés en 1992 et une forte amitié s'était développée entre Michael et Jordan. En février 1993, Michael invite Jordan et sa famille à passer un week-end au ranch de Neverland et dans les mois qui suivent, Jordan, sa demi-sœur et sa mère accompagnent Michael dans de nombreux déplacements. Cette forte complicité entre Michael et Jordan rend Evan, son père biologique, jaloux.[réf. nécessaire] Jordan avoue à son père que Michael Jackson, après lui avoir administré un sédatif, a pratiqué des attouchements sexuels sur lui. Evan exige alors de Michael Jackson qu'il paye 25 millions de dollars ou il ira porter plainte et fera témoigner Jordan contre lui. Jackson refuse et ses avocats prétendent que toutes ces accusations ne sont qu'une tentative d'extorsion de fonds[53]. Quelques jours plus tard, l'affaire prend encore plus d'ampleur lorsque Jordan affirme à un psychiatre que lui et Michael Jackson s'étaient embrassés, masturbés et avaient eu des rapports bucco-génitaux[54] ,[53]. La même année, Michael Jackson donne 2 millions de dollars à sa femme de ménage personnelle, outrée d'avoir retrouvé son fils blotti dans un sac de couchage avec le chanteur.[55]

Jordan Chandler porte plainte au civil en septembre 1993[53] et une enquête officielle est alors ouverte et la mère de Chandler affirme de manière catégorique que rien dans le comportement de Michael Jackson n'est à reprocher[56]. Des fouilles sont organisées au ranch de Neverland et enfants et membres de la famille Jackson démentent que Michael soit pédophile[57].

Afin de gérer le stress dû à ces accusations, Michael Jackson commence à prendre des antidouleurs, du Valium, du Xanax et de l'Ativan, auxquels il devient dépendant à l'automne 1993[58]. Sa santé s'est détériorée à un tel point qu'il a dû annuler le reste de la tournée Dangerous World Tour pour faire une cure de désintoxication pendant quelques semaines[59]. Avec le stress, Michael a également stoppé de s'alimenter et a commencé à perdre du poids. Avec une santé déclinante, ses amis et avocats se sont occupés de sa défense et de ses finances et lui conseillent de gérer les accusations en dehors des tribunaux, estimant qu'il ne pourrait pas supporter un long procès. À cause de ces accusations, il stoppe sa tournée Dangerous World Tour en novembre et Pepsi Cola rompt son contrat publicitaire avec le chanteur. Son image publique se dégrade encore plus lorsque sa sœur ainée, LaToya, annonce qu'elle a des doutes sur l'innocence de son frère, avant de retirer ses déclarations[60].

Au cours des premières audiences, Jordan donne une description très détaillée des parties génitales de Michael Jackson, et celui-ci se résout à une fouille corporelle de 25 minutes, réalisée à son ranch, afin de vérifier si la description donnée par Chandler est fondée[61],[53]. Michael fait alors une déclaration publique où il proclame son innocence et critique les médias pour ce qu'il perçoit comme un parti-pris contre lui[62]. Les autorités n'ont jamais révélé si ces descriptions correspondaient.[réf. nécessaire]

Après avoir interrogé de nombreux témoins, la justice constate le manque de preuve pour soutenir les accusations et clôt cette enquête pénale par un non-lieuréf. à confirmer : [63]. En janvier 1994, la famille Chandler et l'équipe de Michael Jackson signent un accord de 22 millions de dollars pour voir la plainte retirée. Cette transaction met fin à la plainte civile[63]

Commentaires (1)

1. Thomas 08/07/2009

Ta trouve sa sur Wikipedia ou koi????????????????????????????

Ajouter un commentaire